NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

PORTRAIT DE TERRITOIRE - Laurent Dumonteil, un nordiste à la tête de la Jeune Chambre Économique

Il lance un appel pour développer l'implantation de la JCE en Sambre-Avesnois



Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Laurent Dumonteil est un homme pressé. Ou plus exactement, il sait ce qu'il fait. Depuis maintenant un mois, le jeune homme, originaire d'Arras dans le Pas-de-Calais, a été élu à Dijon comme président national de la Jeune Chambre Économique Française. C'est une jolie récompense pour un homme de terrain, voué à l'action, qui développe depuis 2005 des projets autour de la valorisation de la jeunesse. Directeur départemental d’un mouvement familial (Familles Rurales Pas de Calais), Laurent Dumonteil s’implique dans des organisations comme le CRAJEP (Comité Régional des Associations de Jeunesse et d'Éducation Populaire), la MACIF et l’ESS (économie sociale et solidaire).


Il ne s'intéresse pas seulement à ce qu'il fait, mais il cherche à savoir pourquoi les jeunes d'aujourd'hui sont en difficultés. Le 1er janvier prochain, il succèdera donc à la Jeune Chambre Économique pour faire de l'année 2016 une année charnière pour "servir l’humanité et offrir aux jeunes l’opportunité de créer les changements positifs", comme il le présente. Un projet bien ambitieux pour ce jeune homme, père de deux enfants, qui a grandi dans le Nord, mais ne cesse de développer des projets aussi ambitieux les uns que les autres "aujourd'hui, j'ai le sentiment que les jeunes n'ont pas reçu l'ascenseur par les anciens. Plutôt que de l'attendre, je souhaite fédérer ces jeunes, et on va se débrouiller pour faire entendre la voix des jeunes", présente-t-il (voir notre vidéo).

 

Laurent Dumonteil a un discours positif. Tout au long de notre entretien, nous avons senti de l'optimisme et un besoin d'être au niveau de l'attente qui a suivi son élection. Pour l'Avesnois, le jeune homme veut déjà lancer une Jeune Chambre Économique locale. Une première pierre qu'il devrait annoncer, s'il le peut, pendant sa mandature.


 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées


Retour

Autres articles :

AVESNOIS: Sécheresse dans le Nord, le Préfet adapte les restrictions de consommations en eau en vigueur jusqu'au 30 Septembre. L'Avesnois concerné.
Par François Greuez
Le 9 avril dernier, Michel Lalande, préfet de la région Hauts-de-France, préfet du Nord, décidait de placer le département du Nord en alerte sécheresse. 

Le 20 Juillet 2019

AVESNOIS : Quelle était la qualité de l’air en 2018 sur le territoire ?
Par François Greuez
Le bilan territorial 2018 de la qualité de l’air sur la Communauté d’Agglomération Maubeuge-Val de Sambre est sorti. L’amélioration de la qualité de l’air bénéficie à tous, sans exception. Dans le cadre de ses missions, Atmo Hauts-de- France implique toujours plus les citoyens autour des enjeux liés à la qualité de l’air.

Le 19 Juillet 2019

AVESNOIS : Une fresque géante pour le Tour de France réalisée sur une parcelle de Solre-le-Château.
Par François Greuez
A l’occasion du Tour de France le lundi 8 juillet dernier, les agriculteurs ont souhaité réaliser une fresque sur une parcelle à Solre-le-Château ! Un pari réussi, en vu du nombre de spectateurs à l’occasion du passage des coureurs et d’une diffusion officielle à la télévision dans plus de 190 pays ! 

Le 18 Juillet 2019

JEUMONT : La ville met en place des fascines à proximité de la Cité des Floralies
Par François Greuez
Début juillet, la commune de Jeumont a mis en place des fascines à proximité de la Cité des Floralies.

Le 18 Juillet 2019

AVESNOIS : Le magasin TATI à Louvroil ferme ses portes en 2020.
Par François Greuez
Treize magasins de l’enseigne Tati vont fermer et une centaine va passer sous pavillon Gifi. Le magasin situé à Louvroil fait parti de cette liste, elle fermera l'année prochaine.

Le 18 Juillet 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais