NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

Le Quesnoy : Une ancienne gendarmerie devient propriété néo-zélandaise.

La signature du protocole d’achat et de vente de l’ancienne gendarmerie, rue Achille-Carlier, a été actée de façon symbolique, ce mercredi matin. C’est un groupe d’investisseurs néo-zélandais qui l’acquiert. La reconversion du site en hôtel et musée est désormais lancée.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Le drapeau néo-zélandais trône en bonne place sur la table de la salle des mariages de l’hôtel de ville. Tout un symbole lorsqu’il s’agit de parapher, ce mercredi matin, de façon officielle, l’acte d’achat et de vente au New Zealand War Memorial Museum Trust, un groupe d’investisseurs privés.


En fait, il ne s’agit que d’un protocole de vente, qui sera officialisé dans les prochains jours lorsque le dossier sera complété du dossier pyrotechnique

Il n’aura finalement fallu attendre que trois ans, entre l’Anzac Day, en 2014, la visite par Herbert Farrant de l’ancienne gendarmerie, aujourd’hui désaffectée, et la signature de l’achat de cette même bâtisse par des investisseurs néo-zélandais.


Une signature qui arrive à point nommé pour la ville du Quesnoy qui, chaque année, accueille huit cents Néo-Zélandais, et qui fait partie d’une soixantaine de dossiers en passe d’être labellisés dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale.


Quant au New Zealand War Memorial Museum Trust, représenté par son président Greg Moyle, il a lancé en juillet une levée de fonds auprès des Néo-Zélandais.


Après l’acquisition de la bâtisse, (pour environ 650 000 €), il faudra attendre six mois pour obtenir les autorisations afin de transformer le bâtiment en musée, lequel pourrait ouvrir pour le 4 novembre 2018, date du centenaire de la Libération du Quesnoy par les troupes néo-zélandaises. La première phase du projet est estimée à 7 millions d’euros. Le chantier dévolu à l’hôtel interviendra dans un second temps.
 

Web tv

Vidéo associée

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

FOURMIES : Une vidéo d'un jeune se faire passer à tabac tourne sur les réseaux sociaux.
Par François Greuez
Un lycéen âgé de 15 ans , résidant à Fourmies, s'est fait violemment agressé devant son lycée. Une vidéo qui a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. La gendarmerie du Nord se charge de l'affaire. Les auditions sont en cours.

Le 13 Novembre 2018

FOURMIES : Le Contrat de transition écologique du territoire de la Sambre-Avesnois désormais signé.
Par François GREUEZ
Moins d’un mois après la signature du premier Contrat de transition écologique (CTE) à Arras (voir article du mois d'Octobre sur Arrageois Info), Sébastien Lecornu, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé des Collectivités territoriales, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, se sont rendus aujourd’hui à Fourmies pour signer un deuxième CTE, dans le sillage de l’itinérance du président de la République dans les Hauts-de-France.

Le 07 Novembre 2018

AVESNOIS : Le Ministre de l'intérieur en visite dans l'Avesnois.
Par François Greuez
Ce 6 Novembre, le ministre de l’intérieur, s'est rendu à Maubeuge et Aulnoye-Aymeries, dont le sujet se porte sur la sécurité.

Le 06 Novembre 2018

NORD : Programme des manifestations "Rencontres de la sécurité"
Par François Greuez
Chaque année, le ministère de l’Intérieur organise les Rencontres de la sécurité, afin de présenter aux Français, les services assurant leur sécurité au quotidien, comme dans les situations exceptionnelles : sécurité intérieure, lutte contre la délinquance, aide aux victimes, sécurité civile, lutte contre les incendies et catastrophes, premiers secours, gestes qui sauvent, sécurité routière.

Le 08 Octobre 2018

AVESNOIS : Le président de la République, Emmanuel Macron, attendu sur le territoire en Novembre.
Par François Greuez
L'information s'est vite répandue. Le président de la République, Emmanuel Macron, viendra en Sambre-Avesnois début novembre.

Le 17 Septembre 2018