NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


En poursuivant votre navigation sur ce site vous devez accepter l'utilisation et l'écriture de coockies sur votre appareil connecté. Ces coockies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connection. En savoir plus

J'accepte
Sur le terrain

AVESNES-SUR-HELPE : Les commerçants de la ville ne veulent plus (pour l’instant) du marché de Noël sur la place

Un certain nombre de commerçants avesnois refusent de faire les frais du conflit opposant la municipalité à l’association L’Avesnois en action organisatrice depuis trois ans du marché de Noël de la ville. Et demandent à ce que le marché de Noël se fasse ailleurs que sur la place Leclerc.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

C’est un nouvel épisode qui se joue à Avesnes-sur-Helpe à propos du marché de Noël. Un certain nombre de commerçants du centre ville demandent à la municipalité à ce que « le marché de Noël se fasse ailleurs que sur la place  ».


Jusqu’alors, les commerçants du centre-ville étaient favorables à ce que l’événement ait lieu sur la place Leclerc.


D’autant que «  depuis sa création, le marché de Noël ne cesse de croître en festivités et en nombre de visiteurs grâce à l’organisation de l’association L’Avesnois en action  ». Sauf que l’organisation du Village de Noël (le marché de Noël) se trouve au cœur d’un conflit entre L’Avesnois en action et la municipalité.

Lors d’un repas entre les membres de l’association, le trésorier de l’Avesnois en action aurait eu une franche discussion avec un autre membre, en la personne de Robert Larive, qui se trouve être aussi le chef des services techniques de la ville. Depuis, Marie-Annick Dezitter, maire, ne souhaite pas que les chalets soient montés par les employés communaux comme précédemment.


Tandis que la maire assure qu’il y aura bien un marché de Noël, les commerçants, eux, s’interrogent. «  Comment pensez-vous qu’un changement d’organisateur à 45 jours de l’événement, sans aucune préparation jusqu’à aujourd’hui, puisse être aussi bien ficelé et attractif qu’un projet avancé de six mois et déjà totalement prêt et maintenant rodé  ?  » écrivent-ils à l’attention de Marie-Annick Dezitter.

Clairement, ils ne veulent pas pâtir d’un désaccord pour lequel ils ne peuvent rien et subir un marché de Noël sur la place à l’intérêt commercial moindre qu’auparavant selon eux.


Affaire à suivre ...
 

Veuillez patienter le temps que l'image s'affiche...
Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

LE QUESNOY : Ce week-end, tous à la 30e édition de la Fête du Lait.
Par François Greuez
La Fête du Lait, fête du Parc naturel régional de l’Avesnois, célèbre ses 30 ans le dimanche 15 septembre !

Le 09 Septembre 2019

FOURMIES : La RD 964, l'heure est au lancement d'une concertation préalable
Par François Greuez
Du 9 au 23 septembre prochain, le Département du Nord lancera une concertation préalable sur le projet de création d’une voie nouvelle sur la RD 964 à Fourmies.

Le 09 Septembre 2019

FOURMIES: Pascal Ackermann s'impose au Grand Prix de Fourmies 2019.
Par François Greuez
L'Allemand Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) a remporté dimanche le GP de Fourmies pour la deuxième année consécutive.

Le 08 Septembre 2019

AVESNOIS : Les arts s’invitent toujours plus dans les jardins des Hauts-de-France avec « Jardins en Scène 2019 » 
Par François Greuez
Du 8 au 29 septembre, théâtre, cirque, chanson, musique, arts de la rue... fleuriront dans des lieux naturels d’exception des Hauts-de-France. « Jardins en Scène » clôture la saison estivale en proposant aux habitants des spectacles artistiques de plein air, dans des jardins parfois insolites ou secrets. Cette 11ème édition de « Jardins en Scène » s’annonce encore plus riche que les précédentes, avec 21 spectacles et 79 dates proposées sur 4 week-ends. 

Le 06 Septembre 2019

MAUBEUGE : La ville obtient le label "Cité éducative".
Par François Greuez
Depuis 30 ans, les inégalités de destin ont progressé dans notre pays : selon l’endroit de naissance, sa famille, l’école fréquentée, les chances de réussite ne sont pas les mêmes. C’est pourquoi le ministère chargé de la ville et du logement et le ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse ont décidé de mettre en œuvre des mesures fortes à chaque étape du parcours des enfants.

Le 05 Septembre 2019

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais