NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

AVESNES-SUR-HELPE : Les commerçants de la ville ne veulent plus (pour l’instant) du marché de Noël sur la place

Un certain nombre de commerçants avesnois refusent de faire les frais du conflit opposant la municipalité à l’association L’Avesnois en action organisatrice depuis trois ans du marché de Noël de la ville. Et demandent à ce que le marché de Noël se fasse ailleurs que sur la place Leclerc.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

C’est un nouvel épisode qui se joue à Avesnes-sur-Helpe à propos du marché de Noël. Un certain nombre de commerçants du centre ville demandent à la municipalité à ce que « le marché de Noël se fasse ailleurs que sur la place  ».


Jusqu’alors, les commerçants du centre-ville étaient favorables à ce que l’événement ait lieu sur la place Leclerc.


D’autant que «  depuis sa création, le marché de Noël ne cesse de croître en festivités et en nombre de visiteurs grâce à l’organisation de l’association L’Avesnois en action  ». Sauf que l’organisation du Village de Noël (le marché de Noël) se trouve au cœur d’un conflit entre L’Avesnois en action et la municipalité.

Lors d’un repas entre les membres de l’association, le trésorier de l’Avesnois en action aurait eu une franche discussion avec un autre membre, en la personne de Robert Larive, qui se trouve être aussi le chef des services techniques de la ville. Depuis, Marie-Annick Dezitter, maire, ne souhaite pas que les chalets soient montés par les employés communaux comme précédemment.


Tandis que la maire assure qu’il y aura bien un marché de Noël, les commerçants, eux, s’interrogent. «  Comment pensez-vous qu’un changement d’organisateur à 45 jours de l’événement, sans aucune préparation jusqu’à aujourd’hui, puisse être aussi bien ficelé et attractif qu’un projet avancé de six mois et déjà totalement prêt et maintenant rodé  ?  » écrivent-ils à l’attention de Marie-Annick Dezitter.

Clairement, ils ne veulent pas pâtir d’un désaccord pour lequel ils ne peuvent rien et subir un marché de Noël sur la place à l’intérêt commercial moindre qu’auparavant selon eux.


Affaire à suivre ...
 

Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

AULNOYE AYMERIES : Le festival « Les Nuits Secrètes » dévoilent ses premières têtes d'affiche.
Par François Greuez
Le festival aura lieu seulement fin Juillet, que les organisateurs dévoilent ses premières têtes d'affiche, qui viendront ambiancer les scènes d'Aulnoye Aymeries.

Le 13 Décembre 2017

JEUMONT : La ville a enfin reçue l'écharpe d'or !
Par François Greuez
Le mardi 5 décembre, c’est au Sénat à Paris que Pascal Ori, 1er adjoint de la commune chargé des Grands projets et de la tranquillité publique, accompagné de Sylvain Jenot, conseiller délégué à l’urbanisme, environnement et cadre de vie, avec Carole Fontaine, responsable de la police municipale et Arnaud Poiré, brigadier chef principal, se sont vus remettre pour la commune de Jeumont le 1er prix de la catégorie 5000 à 10000 habitants.

Le 11 Décembre 2017

FOURMIES : Un grand projet pour le futur Eco Quartier de la commune.
Par François Greuez
Mickaël Hiraux, le Maire de Fourmies, a présenté à la population, lors d’une réunion publique, un projet d’écoquartier que la ville souhaite construire dans le faubourg de la gare.

Le 08 Décembre 2017

MAUBEUGE : Le zoo bat un record de fréquentation en 2017 avec plus de 186 000 visiteurs
Par François Greuez
Le parc animalier de Maubeuge a accueilli 186 469 visiteurs en 2017. C’est 10 000 de plus qu’en 2016. Le zoo héberge 300 animaux, de 60 espèces différentes.

Le 06 Décembre 2017

LE QUESNOY : La cité scolaire Eugène-Thomas poursuit sa modernisation.
Par François Greuez
Après la reconstruction du collège, place à la réhabilitation du lycée. Lors d’une réunion avec le conseil régional des Hauts-de-France, le devenir de l’établissement Eugène-Thomas a été évoqué, ainsi que les travaux déjà réalisés. Un gros chantier qui devrait se poursuivre, au minimum, jusqu’en 2021.

Le 06 Décembre 2017