NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

ARRAS : Les associations d'usagers de train en colère.

Depuis le début de la grève de la SNCF, les usagers du train et clients de la SNCF, sont les premiers à subir la grève et, pourtant, ils sont écartés du débat alors que celui-ci les concerne au premier chef.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

En effet, depuis plusieurs années, la qualité du service fourni par la SNCF ne cesse de se dégrader alors que le prix des abonnements augmente. Pour les usagers quotidiens, les déplacements domicile-travail sont devenus une source d’inquiétude, de stress, et impactent négativement leur vie professionnelle et personnelle.

20 collectifs et associations d’usagers du train ont décidé de s’unir, à partir du jeudi 12 avril 2018, pour exprimer leur mécontentement et dénoncer la situation dans laquelle les usagers se retrouvent.

« On a pu faire des actions assez rapidement, j'étais ce matin pendant une heure devant la gare d'Arras pour distribuer 500 documents, nous avons eu un accueil assez favorable de la part des usagers de la SNCF. » rapporte Michel Castets, président du CUF

Cette action se concrétisera partout en France par le port de différents signes distinctifs comme des autocollants, des badges, ou encore la présentation de billets revendicatifs. Les usagers de chaque ligne évoqueront à cette occasion les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien :
- suppression d’arrêts
- diminution de la fréquence des trains
- diminution de l’offre (moins de trains accessibles)
- trains surchargés
- retards répétés

« L'action est de répondre de façon humoristique, après ce que nous subissons au fil des jours durant cette grève » rajoute le président du CUF

Les collectifs et associations d’usagers du train réclament également le remboursement intégral des abonnements TGV - TER - INTERCITÉS - TRANSILIEN - RER pour les jours de perturbation dès lors que la SNCF a purement et simplement rendu impossible la réservation de voyages les jours de grève.

À travers cette action collective de contestation, ils veulent rappeler la place centrale des usagers dans le débat et des négociations en cours. Plus qu’une réforme du statut des cheminots, ils veulent dès aujourd’hui la prise en compte de notre réalité quotidienne. Les réformes structurelles et l’arrivée de la concurrence ne peuvent être l’unique réponse pour l’amélioration de nos conditions de transport.

Web tv

Vidéo associée

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

AVESNOIS : Le président de la République, Emmanuel Macron, attendu sur le territoire en Novembre.
Par François Greuez
L'information s'est vite répandue. Le président de la République, Emmanuel Macron, viendra en Sambre-Avesnois début novembre.

Le 17 Septembre 2018

JEUMONT : Découvrez les actions « Politique de la ville » avec une semaine mon quartier.
Par François Greuez
Venez découvrir l'ensemble des actions « Politique de la ville » qui sont destinées à exprimer vos besoin et vos attentes pour les futures actions.

Le 17 Septembre 2018

AVESNOIS : Pascal Ackermann remporte le grand prix de Fourmies, derrière le Français Arnaud Démare.
Par François Greuez
Le coureur de l'équipe Bora-Hansgrohe est arrivé en tête du Grand Prix de Fourmies, devant le Picard Arnaud Démare pourtant en tête pendant une bonne partie de la course.

Le 02 Septembre 2018

AULNOYE-AYMERIES : Clap de fin pour les Nuits Secrètes 2018.
Par François Greuez
Ce 29 Juillet, clôturait le troisième et dernier jour de cette édition 2018 du festival des Nuits Secrètes, un dimanche qui se termine en une grosse fiesta en pleine air. Plus de 45.000 festivaliers lors de ces 3 jours. Défi réussi pour les organisateurs !

Le 30 Juillet 2018

AULNOYE-AYMERIES: Le camping, un haut lieu des festivaliers des Nuits Secrètes.
Par François GREUEZ
Trois jours de festivals, ça paraît un peu long, mais pour les festivaliers venant de loin comme de près, prendre l'option Camping reste obligatoire (pour certain(e)s).

Le 29 Juillet 2018