NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Sur le terrain

ARRAS : Les associations d'usagers de train en colère.

Depuis le début de la grève de la SNCF, les usagers du train et clients de la SNCF, sont les premiers à subir la grève et, pourtant, ils sont écartés du débat alors que celui-ci les concerne au premier chef.


Par François Greuez

Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

En effet, depuis plusieurs années, la qualité du service fourni par la SNCF ne cesse de se dégrader alors que le prix des abonnements augmente. Pour les usagers quotidiens, les déplacements domicile-travail sont devenus une source d’inquiétude, de stress, et impactent négativement leur vie professionnelle et personnelle.

20 collectifs et associations d’usagers du train ont décidé de s’unir, à partir du jeudi 12 avril 2018, pour exprimer leur mécontentement et dénoncer la situation dans laquelle les usagers se retrouvent.

« On a pu faire des actions assez rapidement, j'étais ce matin pendant une heure devant la gare d'Arras pour distribuer 500 documents, nous avons eu un accueil assez favorable de la part des usagers de la SNCF. » rapporte Michel Castets, président du CUF

Cette action se concrétisera partout en France par le port de différents signes distinctifs comme des autocollants, des badges, ou encore la présentation de billets revendicatifs. Les usagers de chaque ligne évoqueront à cette occasion les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien :
- suppression d’arrêts
- diminution de la fréquence des trains
- diminution de l’offre (moins de trains accessibles)
- trains surchargés
- retards répétés

« L'action est de répondre de façon humoristique, après ce que nous subissons au fil des jours durant cette grève » rajoute le président du CUF

Les collectifs et associations d’usagers du train réclament également le remboursement intégral des abonnements TGV - TER - INTERCITÉS - TRANSILIEN - RER pour les jours de perturbation dès lors que la SNCF a purement et simplement rendu impossible la réservation de voyages les jours de grève.

À travers cette action collective de contestation, ils veulent rappeler la place centrale des usagers dans le débat et des négociations en cours. Plus qu’une réforme du statut des cheminots, ils veulent dès aujourd’hui la prise en compte de notre réalité quotidienne. Les réformes structurelles et l’arrivée de la concurrence ne peuvent être l’unique réponse pour l’amélioration de nos conditions de transport.

Web tv

Vidéo associée

Pas de vidéo pour cet article

Retour

Autres articles :

REGION : Laurent Tapadinhas nommé directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement Hauts-de-France
Par François Greuez
Laurent Tapadinhas, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé directeur régional de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) des Hauts-de-France.

Le 14 Février 2019

MAUBEUGE : Police de sécurité du quotidien, un nouveau quartier de reconquête républicaine en 2019.
Par François Greuez
Le ministère de l’Intérieur a annoncé ce vendredi 8 février, la création d’un quartier de reconquête républicaine supplémentaire à Maubeuge en 2019, portant ainsi à 3 le nombre de QRR sur le département.

Le 08 Février 2019

REGION : L'enseigne Micromania menacée de fermeture ?
Par François Greuez
La firme américaine GameStop, propriétaire de l'enseigne Micromania, accuse une dette colossale de 816 millions de dollars, ce qui amène à une grosse chute en bourse. La firme est en faillite.

Le 07 Février 2019

AULNOYE-AYMERIES : Encore des artistes annoncés au Nuits Secrètes 2019 !
Par François Greuez
Quelques artistes ont déjà été annoncés en Décembre 2018, les organisateurs ont décidés de donner l'ensemble des artistes qui vont se produire cet été aux Nuits Secrètes .

Le 07 Février 2019

NORD : La délinquance dans le Nord en légère baisse.
Par François Greuez
Premier département de France sur un plan démographique, le Nord s'inscrit dans les mêmes tendances que celles enregistrées nationalement : un recul des atteintes aux biens, moins de violences crapuleuses mais davantage de violences non crapuleuses avec une forte hausse des violences sexuelles

Le 01 Février 2019