NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Le Dossier

L'exode de mai 1940 : le récit du peuple des routes originaire de l'Avesnois

2 - Michel Beirnaert : un enfant naît d’une relation entre une réfugiée et un soldat


L’exode de mai 1940 a amené bien souvent des situations et des histoires qui changent un destin, voir même lance véritablement le cours d’une vie.
Celle que nous allons vous raconter concerne la famille de Michel Bernaert, né en Haute-Vienne, mais qui a vécu dans la région en étant professeur d’histoire géographie. Dans la famille de Michel Bernaert, il y avait sa maman, originaire du petit village de Glageon, qui se situe aux portes de la Belgique, à 9 kilomètres notamment de la commune de Momignies. Forcément, la ville de sa maman fut l’une des premières à connaître l’afflux de population venue de Belgique. Le départ est donc inéluctable, on prend le strict minimum en terme apprivoisements. Une course contre la montre s’engageait donc, pour fuir les troupes allemandes, éviter de vivre sous l’occupation et partir le plus au sud possible. Les Allemands, sous l’occupation en 1914-1918, avaient imposé un régime de restriction très dur à l’encontre des habitants de l’Avesnois. Le grand-père de Michel Bernaert, fut lui déporté civil en Allemagne pendant trois ans. Pour sa famille, il leur faudra au total près de 15 jours pour rallier le département de la Haute-Vienne, à savoir Saint-Germain-les-Belles. Le trajet (qui vous est raconté par Michel Bernaert lui-même) n’a pas été d’un long fleuve tranquille. Mais au bout de ce trajet, il rencontre, qui donnera quelques années plus tard la naissance d’un petit garçon : Michel Bernaert naîtra le 13 janvier 1943 à Saint-Germain-les-Belles.

Découvrez l'histoire de sa mère, et la rencontre, avec notre vidéo et les photos qu'il nous a laissé.


Votre avis


Web tv

Vidéos associées



Lire aussi

1 - Le traumatisme de 1940 et de l'année 2015

C’est une bien triste année 2015 que nous avons vécue, nous français. Le 7 janvier, l’attentat contre les membres de Charlie Hebdo, 1 ...

3 - Récit d'habitants de l'Avesnois : "Pour alléger la charge, mon père marche à la tête de son cheval"

René Latargez (Maubeuge)
C’est au petit matin du 10 mai 1940 que cet habitant de l’Avesnois est réveillé en sursaut. Da ...

4 - En mai fait ce qu'il te plait : un film relatant cette période, tournée dans la région

Ils sont des milliers à ne pas y croire. On leur dit que la guerre est au porte de chez eux, ils ne veulent toujours pas y croire. Pourtant, en ce mois de mai 1940, le Nord de la France est ...

5 - Les réfugiés de 2015 : ils viennent d’Irak, de Syrie, et recherchent la liberté

C’est en pleine « affaire des migrants » qu’a été présenté le film de Christian Carion, « En mai fait ce qu& ...

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais