NEWSLETTER


Inscrivez-vous à la Newsletter pour recevoir les actualités de votre portail de territoire :


 


Le Dossier

Quel avenir ferroviaire en Sambre Avesnois ?

4 - La région s’intéresse-t-elle vraiment à ce territoire ?

Lecture zen Partager cette actualité avec mes ami(e)s sur Facebook !

Ecouter :


« Je ne vois rien avancer », nous répond d’emblée Gérard Dupagny. Fataliste, lui qui a mené de nombreux combats pour défendre son territoire, auprès d’élus, au côté de sa quarantaine d’adhérents à son association « Depuis quelques mois, j’ai un peu baissé de pied. Quel sera le projet ferroviaire ? Tout est flou. On nous fait des promesses d’année en année. » Et ne lui parlez pas non plus des régionales de décembre 2015. Aucun candidat déclaré n’a pour le moment évoqué la problématique ferroviaire. « L’État n’attend qu’une seule chose : que la région prenne les compétences de l’Intercités. Daniel Percheron, l’actuel président, accepte de prendre les compétences.
Par contre, on ne sait pas ce qui va arriver en 2016 pour la Sambre-Avesnois. La future région devra prendre la décision de prendre les compétences, ou de les laisser. J’espère qu’ils les prendront. » Le temps que tout le monde soit élu, qu’un adjoint chargé au transport soit nommé, un an se sera écoulé, sans doute. « Si on veut avoir des entreprises dans le bassin de Sambre, et dans l’Avesnois, les gens vont ne regarder qu’une chose : quels sont les moyens pour se déplacer dans le territoire ? Que peut-on faire avec seulement cinq dessertes depuis Paris vers Maubeuge ? Et si cela vient à être supprimé ? Je vais vous le dire ce qu’il va se passer : on ne viendra plus du tout ici. En voiture, pour venir ici, notre réseau n’est pas terrible non plus ! Que reste-t-il ? » Qui de Xavier Bertrand, Pierre de Saintignon ou Marine Le Pen, sauvera les apparences ?


Votre avis


Web tv

Vidéos associées

Pas de vidéo pour cet article

Lire aussi

1 - L'euphorie de l'après guerre

C’était à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
C’était l’époque des trains vieillissants, bien souvent dangereu ...

2 - Décisions implacables

Depuis, toutes les lignes de l’Europe du Nord passent par Lille Flandres ou Lille Europe. Ce déplacement de trafic, initié par Pierre Mauroy, a pe ...

3 - Le projet du TERGV Lille-Fourmies tombé aux oubliettes

Au niveau régional, ce n’est pas bien mieux. Le territoire du sud du Nord-Pas-de-Calais espérait pourtant beaucoup du projet de TERGV. Depuis nove ...

5 - L’actualité brûlante : plusieurs mois de travaux et des galères à prévoir … la journée.

Le mouvement de grève du jeudi 8 octobre 2015 a encore causé de nombreuses perturbations sur le territoire. Dans l’Avesnois, elles étaient ...

6 - La décentralisation de 2012 : le cadencement ferroviaire

Le cadencement. Un terme peu commun, surtout pour un sujet comme le ferroviaire. Que signifie-t-il ? Il est entendu en fin de compte que les trains circulent &ag ...

7 - Dans la région Nord-Pas-de-Calais, la sécurité sur les rails sacrifiés

Dans un long documentaire intitulé « Vérités et mensonges sur la SNCF » (visible

8 - Du côté de la Fédération Nationale des Usagers...

Et au niveau national ? Nous avons également voulu constater que la problématique du transport ferroviaire touche d’autres régions fra ...

Réalisé avec l'aide du ministère de la Culture et de la Communication

ministère de la Culture et de la CommunicationLes Portails du sud du Nord Pas de Calais